Par

Syndrome d’aliénation parentale : l’exception française

Richard Gardner

Richard Gardner, le psychiatre connu pour ses propos pro-pédophiles, inventeur du SAP, utilisé par les avocats des auteurs d’inceste

Le prétendu “syndrome d’aliénation parentale” (SAP) vient d’être refusé par le DSM-V (Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders).

Cela signifie que ce prétendu syndrome est classé comme n’ayant aucun fondement et valeur scientifique, et ne peut donc être en aucune manière utilisé au sein d’un tribunal. Bien qu’abandonné dans beaucoup de pays, ce SAP est encore utilisé dans les tribunaux français par les avocats des accusés. Depuis quand les avocats sont-ils des experts en pédo-psychiatrie, d’ailleurs ? Cela peut déboucher sur la décision de remettre un enfant qui s’est plaint d’attouchements sexuels ou de viol à la garde du parent pédocriminel.

Le SAP ? Une machine à décrédibiliser la parole de l’enfant et à accuser les proches protecteurs qui le soutiennent.

«Pour le bien de l’enfant.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.