Par

Quels soins pour les adolescents suicidaires ?

Les enfants ayant subi un inceste ont un risque plus élevé de faire des tentatives de suicide à l’adolescence.

Remarque : rappelons ici que l’inceste peut aussi être commis par un frère aîné, un cousin, une tante… et que les dégâts sur la personne sont aussi importants.

L’inceste est un crime dont les victimes ont beaucoup de mal à se considérer comme des victimes à part entière. Les spécialistes s’accordent à dire que ce déni, qui permet à la victime de survivre des années en évitant la confrontation à la réalité des faits, permet hélas le développement silencieux de séquelles qui s’inscrivent dans la personnalité et dans le corps de la victime (cf. les travaux du docteur Muriel Salmona sur la mémoire traumatique, ainsi que l’étude américaine récente sur les séquelles de l’inceste).

Dans son dernier ouvrage “NOS ADOS.COM EN IMAGES – Comment les soigner”, paru aux Éditions Odile Jacob fin 2011, le docteur Xavier Pommereau, psychiatre des hôpitaux, chef du Pôle aquitain de l’adolescent (centre Abadie) du CHU de Bordeaux, écrit  :

Suite

Par

Séquelles d’inceste, de pédocriminalité et de viols

Séquelles de l'incesteÉtude américaine récente sur 17 000 personnes 50 ans après des violences et des négligences subies pendant l’enfance.

Les résultats sont proportionnels au nombre de violences et de négligences subies, score allant de 0 à 8.
Source : Felitti VJ, ACE Study, The Relationship of adverse childhood experiences to adult health status, 2010. Avec l’aimable concours de Aude Fiévet.
Suite